Budget 2019 : Des moyens pour répondre aux besoins et voir plus loin

B


Le budget a été voté en conseil municipal le 28 janvier. Grâce à une optimisation de ses ressources et une bonne gestion de ses dépenses, la Ville peut aujourd’hui financer de nouvelles politiques publiques et de nouveaux équipements pour répondre aux besoins des habitants.

La baisse régulière de l’endettement et les économies d’énergies réalisées au cours des quatre dernières années ont permis à la Ville de réduire ses dépenses et de retrouver des marges de manœuvre financières. Dans ce contexte favorable, la municipalité a décidé de diminuer le montant de l’abonnement au service de l’eau et de baisser de 1% le taux de taxe foncière sur les propriétés bâties. Quant à la taxe pour la gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations, dite « Gemapi », elle ne sera pas mise en œuvre à La Rochelle.

Santé et sécurité

Un effort important sera réalisé cette année en faveur de l’action sociale (Lire ci-contre). Et parce que l’activité physique est indispensable pour être en bonne santé, la Ville a décidé d’investir plus que prévu initialement dans le Plan Pluriannuel d’Investissements pour remettre en état des équipements sportifs. Pour répondre à l’accroissement du nombre de cyclistes, de nouvelles voies seront aménagées pour traverser la Ville dans toutes les directions et en toute sécurité. De sécurité, il en est également question avec l’installation de nouvelles caméras de vidéo-protection. L’objectif est de pouvoir être plus réactif en cas d’agression ou de vol, et identifier plus facilement les auteurs d’infractions. Sécurité toujours, avec le démarrage des travaux du Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI) de Port-Neuf.

Cadre de vie et environnement

Pour une plus grande civilité en ville, quatre postes de garde champêtre seront créés en 2019. Ils constitueront la première brigade verte de la Ville. Ces agents en civil de la Propreté urbaine seront chargés de sensibiliser les contrevenants et de verbaliser les dépôts sauvages sur l’espace public. Un « manager de cœur de ville » est également recruté. Sa mission est de fédérer les chambres consulaires, les collectivités, les habitants et les commerçants autour d’un projet commun visant à construire un centre-ville attractif, innovant et vivant. 2019 sera une année record pour les investissements. Ils s’élèvent à 62 millions d’euros, soit 10 millions de plus qu’en 2018. Une grande part de ces investissements restera dédiée à des « aménagements du quotidien », notamment des réfections de voiries et la création d’aires de jeux pour les enfants.E

MOINS DE DETTES

L’engagement pris pour une réduction de la dette d’au moins 20 % sur le mandat est déjà̀ rempli. Le niveau d’endettement devrait baisser de 25 % sur le mandat (moins 30 M€). La Ville économise ainsi en frais financiers plus de 1 M€ en 2019 par rapport à 2013.E

MOINS DE CONSOMMATION D’ÉNERGIES

Les schémas directeurs pour l’immobilier et l’éclairage public, ainsi que les actions en faveur de l’efficacité́ énergétique ont permis de réduire les dépenses d’électricité́, de gaz et de carburant.P

Un soutien renforcé à l’action sociale

Subventions supplémentaires aux structures socio-culturelles, projets de nouveaux bâtiments, réductions de tarifs pour les usagers, etc. la Ville et l’Agglomération font plus pour aider ceux qui ont moins.

Parmi les mesures prises en faveur de l’action sociale dans le budget 2019, 500 000 euros supplémentaires sont prévus en faveur des centres sociaux. Cette somme servira notamment à pérenniser les services à la population fragilisés par la décision de l’État de diminuer le nombre de contrats aidés. La subvention attribuée au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) sera également revalorisée cette année. Ce coup de pouce permettra à une épicerie solidaire de voir le jour dans le quartier de Mireuil. Côté investissements, deux nouveaux centres sociaux sont programmés. Les études de préfiguration du futur centre social Christiane Faure sur le site du parking Notre-Dame seront lancées, tout comme les études pour la construction du futur centre social de Villeneuve-les-Salines dans le cadre du Programme de Renouvellement Urbain. Un accueil « jeunes » devrait y être créé ainsi qu’une nouvelle épicerie sociale et solidaire en remplacement de l’actuelle banque alimentaire.

Se déplacer : tarifs réduits et gratuité

En parallèle, une tarification sociale et solidaire est mise en place au 1er avril par l’Agglomération pour rendre le réseau Yélo accessible au plus grand nombre. Elle permet d’obtenir une réduction de 50% pour un quotient familial inférieur à 350 € (soit un abonnement à 70€ par an), de 65% pour un quotient familial allant de 351 € à 550 € (soit 122,50€ par an) et de 80% pour un quotient familial allant de 551 € à 650 € (soit 175€ par an). Ces réductions s’appliquent à chacun des membres de la famille. Pour faire découvrir les avantages du bus, des parcs-relais Yélo et du service Isigo (transport des personnes à mobilité réduite), une gratuité est également instaurée, pendant un an, tous les 1ers samedis de chaque mois. C’est le moment d’en profiter !

Be Sociable, Share!